Le choix du plastique permet d'économiser jusqu'à 50 millions d'euros

27/01/2020

En tant que l’un des principaux fabricants de tuyaux d’égout en matière synthétique en Belgique, nous publions un calcul frappant sur le marché des égouts, en collaboration avec KURIO, l’association belge des fabricants de systèmes de canalisations en matière synthétique. Sur la base de preuves évidentes, nous prouvons que le futur gouvernement peut économiser jusqu’à 50 millions d’euros sur ses coûts de travaux d’assainissement. Ce calcul ne tient même pas compte de la durée de vie plus longue, du risque de rupture pratiquement inexistant lors de l’installation et du produit final pratiquement sans défauts des tubes en matière synthétique. La matière synthétique peut donc être considérée comme le seul choix rationnel pour la plupart de nos réseaux d’égouts. Nos pays voisins, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la France et les Pays-Bas optent déjà à grande échelle pour les matières synthétiques, mais la Belgique s’accroche encore aux matériaux rigides moins avantageux. Le prochain gouvernement sait donc déjà où trouver des économies.

(pour en savoir plus, voir l’infographique)

50miljoencampagne

Graphique 1 : infographique concernant environ 50 millions d’euros d’économies dans les réseaux d’égouts.

 

Le béton et le grès dominent actuellement le marché de l’assainissement public. Nous voulons changer cela, car la matière synthétique est un produit plus efficace et donc moins cher. Les tuyaux en grès et en béton sont des matériaux rigides, contrairement à la matière synthétique qui est flexible. Ceci entraîne un avantage important pour les matières synthétiques lors de l’installation, car contrairement au grès ou au béton, la matière synthétique ne se fissure pas pendant le transport ou l’installation. Les défauts sont également jusqu’à 75 % moins fréquents avec les matières synthétiques qu’avec le grès ou le béton, en raison de la flexibilité et donc du dynamisme plus important pour résister à la pression du trafic, par exemple 4,5. Les coûts des défauts sont connus : fuites d’eaux usées dans le sol et travaux gênants au niveau du sol. Cependant, ces coûts ne sont même pas inclus dans le calcul des 50 millions d’euros d’économies potentielles. Nous calculons ces économies uniquement sur la base du remplacement du marché actuel du béton et du grès par de la matière synthétique, et uniquement s’il est possible de ce faire. Certains très grands diamètres de tuyaux ne peuvent pas encore être fabriqués en matière synthétique, mais seulement en béton.

50 millions d’euros
Le calcul est basé sur l’économie du coût du matériau : la matière synthétique est jusqu’à 50 % moins chère que le grès et comparable en prix au béton. D’autre part, il y a la grande économie des coûts d’installation. Grâce à la flexibilité du matériau, les matières synthétiques peuvent être installées avec des coûts de jusqu’à 30 % inférieurs9, 10 par rapport au grès ou au béton. Dans un marché d’une valeur totale de 340 millions d’euros1, dont environ 100 millions d’euros de grès et 65 millions d’euros de béton peuvent être remplacés par de la matière synthétique, 50 millions d’euros représentent une véritable économie.

Longévité et les pays voisins
La matière synthétique est aussi un meilleur choix à long terme. Sur la base de recherches2, 3, 4, 5, 6, nous pouvons conclure que la matière synthétique a une durée de vie de 100 ans. Nous remarquons que nos pays voisins l’ont très bien compris. En France, en Allemagne, en Grande-Bretagne ou aux Pays-Bas, plus de la moitié du réseau d’assainissement est en matière synthétique, et dans certains marchés, ce pourcentage atteint même les 75 à 90 % 7. Pour ce qui concerne la Belgique, le chiffre atteint à peine les 10 %. Nous espérons que le prochain gouvernement étudiera rationnellement son choix des matériaux prescrits pour les travaux d’assainissement. Si tel est le cas, il ne pourra que conclure que la matière synthétique est le seul et bon choix.

Nous publions ici toutes les sources, avec des infographiques clairs et quelques graphiques explicatifs.

 50miljoen

Graphique 2 : infographique sur les avantages supplémentaires de la matière synthétique. Ces avantages n’ont pas été pris en compte dans le calcul des économies.

 

Matériau

Volume du marché estimé

Matériau

(Mio. €)

Part de matière dans les réseaux d’assainissement

(%)

Part d’installation* dans les réseaux d’assainissement

(%)

Chiffre d’affaires total en matériaux et installation

(Mio. €)

Grès

15

15

85

100

Béton total

30

15

85

200

(Marché pertinent du béton pour la matière synthétique (< 600 mm))

(10)

15

85

(65)

Matière synthétique

7,5

20

80

40

Total

52,5

340

Graphique 2 : Volume annuel estimé du marché des systèmes d’égouts en Flandre1.
*Installation = terrassement, pose de la tuyauterie, fondation, tubage, contrôles et réception 

 

 

Matériau

Installation

 

 

Total

Matériau

Économies

Coût

Économies

Mio. €

%

Mio. €

Mio. €

%

Mio. €

Mio. €

Grès

15

50 %

7,5

85

30 %

25,5

Béton

10

0

0

57

30 %

17

Économies totales par an

7,5

42,5

50

Graphique 3 : Économies réalisées grâce au remplacement des égouts en grès et en béton pertinent par des systèmes de canalisations en matière synthétique1.

 

Sources :

  1. Chiffres estimés par Kurio, www.kurio.be
  2. Rapport de TNO Science and Industrie. Mai 2006. Expected lifetime of existing PVC water systems. MT-RAP-06-18693/mso. https://www.bureauleiding.nl/wp-content/uploads/v1wiki/1770/management-summary-tno-restlevensduur-project.pdf
  3. TNO Science and Industry Report. Avril 2008. Quality of PVC sewage pipes in the Netherlands. MT-RAP-2008-01066/mso. https://www.bureauleiding.nl/wp-content/uploads/v1wiki/1770/tno-quality-of-pvc-sewage-pipes-in-nl-02-04-08.pdf
  4. Teppfa. Performance des tuyaux en matière synthétique : durabilité des tuyaux municipaux, Performance des tuyaux flexibles par rapport aux tuyaux rigides. https://www.teppfa.eu/plastic-pipe-performance-2
  5. Teppfa. Performance des tuyaux en matière synthétique : durabilité des tuyaux municipaux, Performance des tuyaux flexibles par rapport aux tuyaux rigides. https://youtu.be/YGXmnvqNgVI
  6. Vlario. Janvier 2018.  Bulletin d’information janvier 2018. https://www.vlario.be/site/files/vlario-nieuwsbrief-januari-2018.pdf
  7. Information sur le marché appliqué https://www.ami.international/cons/multiclient
  8. S&P Consult GmbH, septembre 2016. Étude européenne sur les performances de différents systèmes de canalisations, respectivement de matériaux de canalisations pour les réseaux d’assainissement municipaux, en tenant compte en particulier de la gamme d’effets écologiques pendant la durée de vie https://static1.squarespace.com/static/54e49e84e4b062d077116c87/t/55378784e4b0e5cb0abd6800/1429702532474/CivilsSMPsummary.pdf
  9. Kurio. Enquête auprès d’entrepreneurs belges. www.kurio.be 
  10. Teppfa. Mars 2014. Sewer Installation Time – Plastics versus concrete. https://www.youtube.com/watch?v=Z1Wf5pFOdGg

 


Retour