Nouvelle génération de chambres de visite fait gagner un temps énorme

En début d'année, une adjudication publique a été lancée avec pour objectif l'extension du centre existant de repos et de soins Den Akker à Saint-Trond, en une nouvelle construction prévue pour 55 résidents et 15 patients en soins de jour. Le coût total du projet d'élève à 8,7 millions d'euros. Le marché a été remporté par l'entreprise de construction Houben, qui a engagé à son tour l'entreprise Geussens K. pour la pose de l'égouttage intérieur.

Pour Marc Liefsoens, gérant chez AO Geussens K. BVBA, c'était la première fois qu'il avait à faire avec les chambres de visite Axedo. « Sur ce site, nous devions installer des chambres de visite à différentes profondeurs, et il était donc très intéressant pour nous de travailler avec des matériaux faciles à travailler », explique Marc Liefsoens.

Une alternative aux chambres traditionnelles en béton

Dans son offre pour l'égouttage, DYKA propose une gamme de chambres de visite destinées à la collecte des eaux usées. Pour des systèmes d'égouttage qui ne nécessitent pas d'accès de personnes, DYKA recommande les chambres de visite Axedo 600. Les chambres Axedo 600 constituent une solution alternative aux chambres de visite traditionnelles. Elles peuvent être enterrées jusqu'à une profondeur de 6 mètres, et être posées sans l'aide d'une grue. Ce qui n'est pas le cas de chambres en béton.

Rehausse adaptable

Le corps des chambres de visite doit toujours être parfaitement horizontal, de sorte que le tuyau qui mène à la surface parte toujours bien à la verticale. « Dans le cas de chambres en béton ou de forme sphérique, c'est parfois toute une affaire mais, si ce corps en plastique n'est pas totalement horizontal, il suffit de le soulever un peu et d'adapter son assise jusqu'à ce que la construction soit parfaitement de niveau », explique Marc Liefsoens.

La facilité de manipulation et de traitement représente de grands avantages pour les entrepreneurs. Lorsque vous devez prévoir un trou supplémentaire dans une chambre en béton, vous devez dans un court délai faire venir un foreur de béton. En cas de chambres en plastique, vous pouvez effectuer des modifications sur le chantier avec votre propre matériel et vos propres hommes. De nouveaux raccordements peuvent même être réalisés, de manière parfaitement étanche à l'eau - facteur d'ailleurs très important.

Les entrepreneurs en conduites d'égouttage sont presque toujours déjà en action lors de la phase de gros œuvre. Parfois, il s'avère cependant nécessaire après l'exécution de tous les travaux de rehausser ou d'abaisser un couvercle de chambre. Avec la rehausse adaptable d'Axedo, cette opération s'effectue sans problème ; il est même possible de travailler au millimètre près.

Un avenir très prometteur pour les chambres Axedo.

« Auparavant, on choisissait souvent des chambres en béton de diamètre 1 000 mm pour l'ensemble du système », explique Jaak Leurs, Account Manager génie civil et infrastructure chez DYKA. « À l'époque, il n'y avait souvent aucune séparation entre les eaux usées et l'eau pluviale. C'est toute autre chose à présent. Nous sommes confrontés avec des chambres de visite supplémentaires soumises à des exigences sévères lors des applications d'eaux résiduaires. De plus, le manque d'espace est de plus en plus fréquent, ce qui rend plus que souhaitable une solution plus petite, plus légère et plus flexible telle qu'Axedo. Avec celle-ci et les nouvelles possibilités en matière d'inspection et de nettoyage, il n'est plus nécessaire que des hommes doivent effectivement descendre dans les chambres. C'est un travail dangereux ! »